François de Laval

Évêque visionnaire, audacieux, bâtisseur et … saint !

Éphémérides

mars


1er  mars 1633

Suite au Traité de Saint-Germain-en-Laye, Champlain est de nouveau chargé par Richelieu de commander en Nouvelle-France. Depuis 1629, les Anglais (par les frères Kirke) occupaient Québec.  Champlain et une bonne partie de la colonie furent transportés à Londres et de là, en France.  Il revint à Québec avec deux cents personnes tant marins que colons. La colonie française était définitivement fondée et Champlain créait en amont de Québec le poste de Trois-Rivières. Mgr de Laval étudiait alors au Collège de La Flèche. Il a 11 ans.


10 mars 1670

Mgr de Laval expose solennellement à la vénération publique la relique de sainte Anne dans « l’église de la bienheureuse sainte Anne qui est située sur la côte appelée Beaupré ». Dans le certificat d’authenticité qui accompagne la relique, Mgr de Laval écrit « Nous avons cru, que pour promouvoir la dévotion des fidèles envers la bienheureuse Anne – dévotion qui va toujours en augmentant, - qu’il n’avait rien de plus efficace que d’exposer sa sainte relique à la vénération publique dans l’église de Sainte-Anne. »


12 mars 1668

Le  chapitre de Carcassone offre à Mgr de Laval une relique de sainte Anne qui aurait été ramenée par un missionnaire jésuite, le père Henri Nouvel. Mgr de Laval offrira cette relique à un lieu de pèlerinage en pleine croissance : Sainte-Anne-de-Beaupré.


13 mars 1658

Le gouverneur Louis d’Ailleboust, accompagné de l’abbé Guillaume Vignal, pose la pierre angulaire de l’église du Petit Cap (Sainte-Anne-de-Beaupré).


14 mars 1665

Érection de la Confrérie de la Sainte-Famille. La dévotion à la sainte Famille remonte au berceau même de la colonie, apportée de France. Le Père Chaumonot, jésuite, et ses amis Sulpiciens mirent beaucoup d'ardeur à répandre cette dévotion.


Mgr de Laval voyant les nombreux fruits que produisait cette dévotion, et pour lui donner un nouvel essor, publia, le 14 mars 1665, un mandement qui établissait officiellement la Confrérie de la Sainte-Famille à Québec et dans tous les lieux de sa juridiction.


La Confrérie porte aussi le nom des Saints-Anges parce que Mgr de Laval ne dissocie jamais la dévotion à la sainte Famille de celle des saints Anges. Mgr de Laval rédigea lui-même les règlements de la Confrérie.  Il instaure dans son diocèse une fête en l'honneur de la Sainte-Famille, fête qui sera promulguée dans toute l’Église en 1893.


16 mars 1661

Suite, entre autres, aux nombreuses suppliques de François de Laval, Louis XIV charge son ministre Jean-Baptiste Colbert de réorganiser l'administration de la Nouvelle-France.


20 mars 1709

Installation dAngo de Maizerets  à la cure de Québec à titre de supérieur du Séminaire.  Il était l’un des premiers et proches collaborateurs de François de Laval.


26 mars 1663

Mgr de Laval fonde la communauté des prêtres du Séminaire de Québec. Il  promulgue son mandement d’érection à Paris le 26 mars. Le roi Louis XIV lui octroie des lettres patentes confirmatives le mois suivant. (Voir page ici).


À partir de 1665

Mgr de Laval rattache le Séminaire de Québec  à celui des Missions Étrangères de Paris, voulant favoriser la venue de prêtres pour travailler dans les coins les plus reculés de l'Amérique française.


C'est dans le presbytère de l'évêque que les prêtres habitent jusqu'à l'inauguration d'une maison plus spacieuse en 1677.


M. de Callières, gouverneur de la Nouvelle-France, écrit à son ministre en France en 1701 : « Le Séminaire de Québec fait un bien immense dans ce pays, par la grande quantité d’enfants qu’il élève et instruit pour toutes sortes d’états, la plupart sans payer aucune pension. »


27 mars 1659

La congrégation romaine de la Propagation de la Foi avait nommé en 1658  François de Laval comme vicaire apostolique pour la Nouvelle-France. C’est par les lettres patentes du 27 mars 1659 que le roi Louis XIV reconnaît officiellement la plénitude de la juridiction épiscopale de l’évêuque.


27 mars 1659

Des lettres patentes, ordonnées par la régente Anne d'Autriche, mère de Louis XIV, nomment François de Laval vicaire apostolique, fruit d'un compromis entre Rome et Mgr Harlay alors archevêque de Rouen. Cela sonnera le départ le 13 avril suivant à La Rochelle pour Mgr de Laval « pour faire les fonctions épiscopales, sans préjudice des droits de la juridiction ordinaire, et cela, en attendant l’érection d’un évêché dont le titulaire sera suffragant de l’archevêque de Rouen ».


30 mars 1658

Mgr Harlay, archevêque de Rouen, signe l’acte limitant les pouvoirs à l’île de Montréal du grand vicaire M. de Queylus et ceux du père de Quen au reste de la Nouvelle-France.


31 mars 1659

À Paris, Anne d’Autriche écrit au gouverneur d’Argenson pour lui demander de reconnaître Mgr de Laval en qualité de vicaire apostolique en Nouvelle-France.


Recevez l’éphéméride du jour sur :

janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre