François de Laval

Évêque visionnaire, audacieux, bâtisseur et … saint !

Éphémérides

février


2 février 1673

Au cours de son second voyage, François de Laval renouvelle sa consécration à la Vierge. Sur une formule de consécration utilisée par les membres des congrégations mariales des Pères jésuites de Paris, on trouve la signature de François de Laval du 2 février 1634 où il était à cette époque étudiant au Collège de La Flèche.


... février 1686

Au cours de son quatrième voyage en France, François de Laval célèbre une messe de funérailles pour son ami François Pallu, mort d’une congestion le 29 octobre 1684 à Mo-Yang au Vietnam. Leur grande amitié remontait au tout début de leur ministère sacerdotal. Les deux amis avaient été choisis comme évêques missionnaires au Sud-Est asiatique en 1653. Les deux faisaient partie du groupe des Bons Amis. Ils sont à l’origine de la demande de création du Séminaire des Missions Étrangères de Paris (SME).


9 février 2014

Célébration officielle, présidée par Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet, de la nouvelle paroisse Bienheureux-François-de-Laval, le dimanche 9 février à 10 h, à l’église Saint-Eusèbe de Princeville. Voir le décret ici.


11 février 1650

Décès du philosophe René Descartes à Stockholm. François de Laval avait alors 27 ans. Ils ont tous les deux fréquenté le Collège La Flèche : Descartes de 1607 à 1614 et de Laval de 1631 à 1641.


13 février 1661

Un incendie éclate dans une maison de la basse-ville. Dans le journal des Jésuites, on note un miracle « Mgr l’Évêque (de Laval) y porta le Saint-Sacrement, à la présence duquel quelques-uns remarquèrent que le feu s’abaissa », empêchant que l’incendie se communique aux autres maisons de la basse-ville. Et la population remonta en procession jusqu’à l’église pour remercier Dieu de sa protection.


14 février 1657

Au Collège des Jésuites de Québec, le père Joseph-Antoine Poncet, alors curé à Québec, fonde la Congrégation de la Sainte-Vierge, une association dévote qui dure sans interruption depuis plus de trois siècles. Cette confrérie regroupe de jeunes laïques désireux de propager la dévotion mariale. Les congréganistes tiennent leurs assemblées dans un oratoire situé dans la partie sud-est du collège des Jésuites. Ils l'occupent jusqu'en 1800, avant de déménager dans une chapelle au-dessus de la sacristie de la cathédrale Notre-Dame. En 1817, on érige une chapelle qui logerait la Congrégation des hommes de la haute-ville. Nous retrouvons cette chapelle, dite la Chapelle des Jésuites, sur la rue Dauphine.


23 février 1697

Mgr de Laval, seigneur de la Côte-de-Beaupré, confie officiellement aux sœurs de la Congrégation Notre-Dame de Montréal (Marguerite Bourgeoys), l’éducation des jeunes filles de la Côte-de-Beaupré. Il avait ordonné trois ans plus tôt la construction du premier couvent de Château-Richer. Les religieuses s’acquittaient déjà de leur mandat. L’instruction des jeunes garçons se donnait depuis 1674 à l’intérieur des murs du manoir seigneurial, toujours sous la recommandation de Mgr de Laval.



Recevez l’éphéméride du jour sur :

janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre