François de Laval

Évêque visionnaire, audacieux, bâtisseur et … saint !

Armoiries

Même encore aujourd’hui, lorsque l’on devient un évêque catholique, il faut choisir son blason. Et tout a une signification!

D’or...

la couleur dominante sur presque toute la surface de l'écu.  Signe d’une appartenance à la noblesse.  La famille de Laval faisait partie des huit grandes familles de France.

D’or à la croix de gueules, chargée de cinq coquilles d’argent, cantonnée de seize alérions d’azur

à la croix…

il s'agit d'une croix grecque dont les quatre segments sont égaux. Signe de la foi chrétienne, une croix d'étoffe rouge était cousue sur le vêtement des croisés, d'où leur nom.

de gueules…

rouge comme l’intérieur de la gueule des animaux.

chargée de cinq coquilles d’argent…

coquilles de mer, aussi appelées "coquilles de Saint-Jacques". Elles font référence à des pèlerinages à Saint-Jacques de Compostelle ou aux lieux saints.  Accrochées au chapeau du pèlerin, elles servaient d’assiette ou d’écuelle pour boire. Symbole de la détermination et de la grande confiance en la Providence. Le nombre de cinq manifeste sa grande détermination.

cantonnée de…

canton se dit de l'un des quatre espaces vides laissés sur un écu par une croix.

seize alérions d’azur.

petites aigles sans bec ni pattes. Ces aigles, dépourvues de leurs moyens de combat, représentent des ennemis vaincus.  La famille de Laval a fait les croisades.

Armoiries de François de Laval

Lorsque le blason est surmonté d'un chapeau, cela désigne le rang d’évêque dans la hiérarchie de l’Église catholique.


Selon la couleur du  chapeau (vert) nous savons qu’il s’agit d’un évêque; rouge pour cardinal.


Le nombre de rangs de houppes détermine l’importance du diocèse dont l’évêque a la charge. (3=diocèse, 4=archidiocèse, 5=diocèse primatial).

Au XVIIe siècle, l’État et la religion étaient intimement liés. Dans plusieurs pays, les rois devaient subvenir au financement de l’Église. Cela leur donnait certaines prérogatives quant au choix des évêques, à leur mission. La Nouvelle-France s’est développée dans ce contexte.

Nommé évêque, François de Laval choisit comme écu le blason de sa famille qui manifeste déjà la volonté de défendre la foi catholique (les croisades auxquelles elle a déjà participé).


Il y ajoute cinq  coquillages pour manifester sa détermination et sa grande confiance en la Providence (Compostelle).


L’histoire lui aura donné raison.

Séminaire de Québec

1663-

Collège françois-de-laval

1668-

Université laval

1852